Club des Dix-Neuviémistes

Membres

Małgorzata Gamrat

Małgorzata Gamrat

Maître de conférences à l’Université Catholique de Lublin Jean-Paul II, docteur en sciences humaines (2012) et HDR en sciences d’art (2017). L’intérêt principal de ses recherches porte sur les relations entre la musique et la littérature du XIXe siècle ainsi que sur la culture européenne de ce temps. L’auteur de deux livres sur la musique de Franz Liszt et ses interactions avec la littérature française ainsi que des nombreux articles ; notamment sur Liszt, Balzac, George Sand, Senancour et Berlioz. Projet de recherche : Musical Signification Project. Appartenance aux sociétés : Société Française d’Analyse Musicale, Les Amis d’Alexandre Tansman, The International Association for Word and Music Studies, Société des Études romantiques et dix-neuviémistes.

Page Web

Anna Kaczmarek-Wiśniewska

Anna Kaczmarek-Wiśniewska

Docteur ès lettres HDR, est professeur à l’Université d’Opole. Elle s’intéresse au roman et à la nouvelle réaliste et naturaliste, et, en particulier, à l’œuvre d’Émile Zola à laquelle elle a consacré deux livres : L’image de la femme dans l’œuvre d’Émile Zola (2012) et La vie quotidienne à Paris suivant les chroniques d’Émile Zola : un regard oblique (2017), ainsi qu’une cinquantaine d’articles publiés dans des revues et des ouvrages divers, en français et en polonais. Membre de l’Association internationale Émile Zola et le naturalisme (AIZEN) et de la Société d’études romantiques et dix-neuviémistes (SERD), elle a publié aussi plusieurs articles concernant l’œuvre de Guy de Maupassant et quelques études comparatives.

Page Web

Agnieszka Kocik

Agnieszka Kocik

Docteur ès lettres et maître de conférences à l’Université Jagellonne de Cracovie. Est l’auteur d’une étude qui, placée dans le giron d’une archéologie des figures changeantes d’intellection au XIXe siècle, interroge la représentation littéraire d’une force de corrosion d’une pensée insolite, ou extravagante (Les francs-tireurs de la pensée. Sur quelques figures de l’esprit romantiques et post-romantiques, WUJ, 2020, 202 p.). Ses recherches portent sur les rapports entre littérature, philosophie morale et savoirs humanistes à l’époque romantique et post-romantique.

Page Web

Edyta Kociubińska

Edyta Kociubińska

Enseignante-chercheuse en littérature française du XIXe siècle et professeur à l’Université Catholique de Lublin Jean-Paul II. Auteure de nombreuses études consacrées au naturalisme et à la décadence ; rédactrice en chef de la revue Quêtes littéraires ; fondatrice du Club des Dix-Neuviémistes, correspondante polonaise de la Société d’études romantiques et dix-neuviémistes. Actuellement, ses recherches portent sur le dandysme littéraire en Europe au XIXe siècle et sur le roman fin-de-siècle. Publication récente : Romanciers fin-de-siècle, Leiden-Boston, Brill-Rodopi.

Page Web

Joanna Paulina Kulczewska

Joanna Paulina Kulczewska

Doctorante de Academia Artium Humaniorum à l’Université Nicolas Copernic de Toruń. Ses recherches portent sur la réception contemporaine des romans choisis de Victor Hugo et Gustave Flaubert en Pologne dans les paratextes des éditions et des adaptations filmiques. Elle s’intéresse à la littérature française du XIX siècle, aux relations intermédiales, à la paratextualité de Gérard Genette, l’édition et la sémiotique. Auteure de l’article intitulé : L’adaptation de Salammbô en BD en version polonaise – vers une étude éditoriale-péritextuelle. Membre de la Société d’études romantiques et dix-neuviémistes.

Page Web

Zofia Litwinowicz-Krutnik

Zofia Litwinowicz-Krutnik

Doctorante à l’Université Paris Sorbonne (École Doctorale III) en co-tutelle avec l’Université de Varsovie. Elle consacre sa thèse à l’œuvre de Joseph Malègue dans la perspective de l’esthétique théologique, travaillant également sur Huysmans, Proust, Claudel et Bernanos. Elle s’intéresse surtout aux relations de la littérature, de la spiritualité et de beaux-arts dans la période 1860-1940 et aux « petits symbolistes ». Auteure de quelques articles dédiés aux auteurs de la renaissance littéraire catholique.

Wiesław Mateusz Malinowski

Wiesław Mateusz Malinowski

Professeur émerite à l’Institut de Philologie Romane de l’Université Adam Mickiewicz de Poznań, actuellement enseignant à l’Université de Zielona Góra. Champs de recherche : littérature française du XIXe siècle : roman historique, roman du symbolisme ; les relations historiques et littéraires franco-polonaises ; La Pologne et les Polonais dans la littérature française. Auteur de 6 livres, dont Le roman historique en France après le romantisme (1870-1914), Poznań 1989 ; Le roman du symbolisme (Bourges – Villiers-de l’Isle-Adam – Dujardin – Gourmont – Rodenbach), Poznań 2003 (édition polonaise : Poznań 2018) ; La Pologne et les Polonais dans la littérature française (XIVe-XIXe siècles), Paris, L’Harmattan, 2008 (coauteur avec Jerzy Styczynski, édition polonaise : Poznań 2016) et de 70 articles dans des revues ou ouvrages collectifs.

Page Web

Zbigniew Naliwajek

Zbigniew Naliwajek

Professeur émérite à l’Institut d’Études Romanes de l’Université de Varsovie. Domaines de recherche : littérature française des XIXe et XXe siècles (romantisme, symbolisme, tournant du siècle : Victor Hugo, Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Stéphane Mallarmé, Guillaume Apollinaire, Louis Aragon, Romain Rolland, Alain-Fournier ) ; études comparatives (relations de la littérature avec la musique et la peinture, réception de la littérature française en Pologne).

Page Web

Anna Opiela-Mrozik

Anna Opiela-Mrozik

Maître de conférences à l’Institut d’études romanes de l’Université de Varsovie. Auteure d’une étude La Musique dans la pensée et dans l’œuvre de Stendhal et de Nerval (Paris, Honoré Champion, 2015) et d’articles consacrés aux relations entre littérature et arts, la critique musicale des écrivains, la poétique de Mallarmé. Actuellement, ses recherches portent sur l’idéal de musicalité et les simulacres de l’art des sons dans la littérature symboliste.

Page Web

Jolanta Rachwalska von Rejchwald

Jolanta Rachwalska von Rejchwald

Enseignante-chercheuse en littérature française du XIXe siècle, professeure des universités à l’Université Marie Curie-Skłodowska (Lublin, Pologne). Ses recherches portent sur le naturalisme et, plus spécifiquement, sur la représentation du corps saisi dans ses rapports avec le pouvoir, la politique, l`histoire, la mémoire et la trace. Un autre axe de ses recherches est centré sur le fragment, le discontinu et l’inachevé dans la littérature française et francophone. Elle est l’auteure de deux monographies, co-rédactrice de quatre ouvrages et d’une soixantaine d’articles et de chapitres d’ouvrage sur la littérature du XIXe siècle. Elle a participé au projet européen Réception de Zola en Europe centrale (Valenciennes, PUV, 2011) et a collaboré à la première traduction polonaise des Structures anthropologiques de l’imaginaire de Gilbert Durand. Elle est membre du Conseil éditorial de la collection « La perspectiva textual » aux Éditions L’Harmattan (Paris).

Page Web

Agata Sadkowska-Fidala

Agata Sadkowska-Fidala

Maître de conférences à l’Université de Wrocław. Elle est l’auteur d’une étude, intitulée Edmond et Jules de Goncourt en Pologne : 1860-1918 (Wrocław, Oficyna Wydawnicza ATUT, 2019) et consacrée à la réception de l’œuvre des frères Goncourt en Pologne. Dans sa recherche, elle s’occupe des écrivains de la seconde moitié du siècle, principalement de Jules Barbey d’Aurevilly et de Joris-Karl Huysmans.

Page Web

Małgorzata Sokołowicz

Małgorzata Sokołowicz

Maîtresse de conférences à l’Institut d’études romanes de l’Université de Varsovie et à l’Université de musique Frédéric-Chopin, membre associée du laboratoire CERCLE de l’Université de Lorraine, est l’auteure des livres La Catégorie du héros romantique dans la poésie française et polonaise au XIXe siècle (2014) et Orientalisme, colonialisme, interculturalité. L’œuvre d’Aline Réveillaud de Lens (2020) et d’une cinquantaine d’articles sur les relations entre littérature et art, le romantisme, l’orientalisme et  les récits de voyage.

Page Web

Anita Staroń

Anita Staroń

Professeure à l’Institut d’Études Romanes de l’Université de Łódź qu’elle dirige depuis 2016. Elle enseigne la littérature et la culture françaises du XIXe siècle. Son domaine de recherche est le roman français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, notamment l’évolution des techniques narratives, les aspects thématiques et stylistiques, l’esthétique du décadentisme et du symbolisme, avec un intérêt particulier pour l’œuvre d’Octave Mirbeau et de Rachilde. C’est à ces deux auteurs que sont consacrées ses deux monographies : L’Art romanesque d’Octave Mirbeau. Thèmes et techniques, Łódź 2013 et Au carrefour des esthétiques. Rachilde et son écriture romanesque. 1880-1913, Łódź 2015. Depuis 2019 elle est vice-présidente de la Société Octave Mirbeau.

Page Web

Marta Sukiennicka

Marta Sukiennicka

Maîtresse de conférences en littérature française à l’Université Adam Mickiewicz. Ses recherches portent sur l’histoire de la rhétorique, l’œuvre de Charles Nodier et les rapports entre la littérature et les sciences du vivant au XIXe siècle. Elle a codirigé les ouvrages collectifs Autour de Jean Sbogar. Le bicentenaire d’un roman majeur du romantisme (2019, avec Émilie Pézard) et Histoire et imagination. Mélanges offerts à Wiesław Mateusz Malinowski (2019, avec Mirosław Loba). Membre de la Société des Études Romantiques et Dix-Neuviémistes, elle collabore régulièrement avec les Cahiers d’études nodiéristes.

Page Web

Łukasz Szkopiński

Łukasz Szkopiński

Maître de conférences à l’Institut d’Études Romanes de l’Université de Łódź. Ses recherches portent principalement sur la littérature française de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle. Il est auteur du livre L’Œuvre romanesque de François Guillaume Ducray-Duminil (Paris, Classiques Garnier, 2015), de l’édition critique de Victor, ou l’enfant de la forêt  (1797) de Ducray-Duminil (Paris, Classiques Garnier, 2019) ainsi que de nombreux articles concernant, entre autres, le roman noir et la littérature révolutionnaire en France, la correspondance de la reine Marie-Antoinette et l’argot français. Il est directeur de la revue scientifique e-Scripta Romanica. Appartenance aux sociétés : Asociación de Francesistas de la Universidad Española (AFUE), Société des études romantiques et dix-neuviémistes, Society of Dix-Neuviémistes, Akademickie Towarzystwo Romanistów Polskich “Plejada”.

Page Web

Tomasz Szymański

Tomasz Szymański

Maître de conférences à l’Institut d’Études Romanes de l’Université de Wroclaw. Ses recherches portent essentiellement sur la littérature française du XIXe siècle, notamment celle du romantisme, dans ses rapports avec l’histoire des idées, la problématique philosophique (anthropologie, herméneutique, métaphilosophie) et religieuse (histoire des religions et des spiritualités, ésotérisme occidental). Il s’intéresse aussi à la pensée dite post-séculière et à ses anticipations dix-neuviémistes. Son projet de recherche actuel concerne L’idée de religion universelle dans la littérature française du XIXe siècle, à travers les œuvres de Pierre-Simon Ballanche, Pierre Leroux et Edgar Quinet. Il est l’auteur de l’ouvrage La morale des choses. La théorie des correspondances dans l’œuvre de Charles Baudelaire (Peter Lang, 2019).

Page Web

Ewa M. Wierzbowska

Ewa M. Wierzbowska

Ewa M. Wierzbowska est professeure à l’Université de Gdansk, rédactrice en chef de Cahiers ERTA, dirigeante de l’Ouvroir de recherches sur la littérature francophone moderne. Après l’obtention du doctorat (2000), elle y a soutenu une thèse d’habilitation (2011) consacrée à Victor Hugo (Groteskowy świat Wiktora Hugo (Katedra Marii Panny w Paryżu), Gdańsk 2010). Auteure de nombreux articles sur la littérature française et francophone, elle est passionnée par la littérature du XIXe siècle, surtout par l’écriture féminine. Son intérêt scientifique se porte sur la pragmatique de l’œuvre littéraire et la correspondance des arts. Récemment, elle poursuit ses recherches, dans une perspective des relations entre texte, arts visuels et musique, sur l’œuvre littéraire de Marie Krysinska. Sa dernière monographie traite sur la musicalité dans la poésie de Krysinska (Marie Krysinska. Jako muzyk…, Gdansk 2020).

Page Web

Site developer and support: Piotr Lewandowski | TEXTURE Ltd.